Vintage: Piste 1/8° thermique classique modifiée
sur base MiniCars Challenger (1980),
première partie: "Champions de l’endurance".

Edité le 18/01/2019.
Réactualisé le 19/01/2019.
Texte: Stéphanie Benz.
Photos: Georges.

Aller directement à la deuxième partie.

Champions de l’endurance

Une Team Associated au 1/8ème : c’est après avoir découvert cette voiture dans la vitrine d’un magasin au centre-ville de Genève que Paul Benz se lance dans le modélisme automobile. Au tournant des années 1970, il s’inscrit au club du Lignon avec son copain Jacky. Amis dans la vie, mais adversaires sur la piste, ils s’affrontent à l’occasion de nombreuses compétitions un peu partout dans la région – Genève, Annecy...

« Nous avions tous les deux envie de tenter des courses d’endurance, et à force d’en discuter, nous avons décidé de nous associer », se souvient Paul Benz. Et pour cause: pour ces épreuves qui durent quatre heures, il fallait concourir en équipe de deux pilotes. Dans cette configuration, ils participent aux compétitions organisées sur le circuit de Lyon-Lentilly en 1977, 1978 et 1979. Trois courses, trois victoires: « Jacky était un fin metteur au point. Sans lui, je n’aurais jamais gagné », raconte encore Paul Benz, modeste.

Fort de ces succès, les deux coéquipiers caressent un nouveau rêve: l’épreuve phare des 24 Heures de Lyon. Pour se donner toutes les chances de l’emporter, Paul et Jacky s’inspirent des champions de course grandeur nature: ils montent une équipe, avec trois pilotes, une cantinière, et un chef d’équipe. Mieux, une grande marque automobile leur met à disposition une fourgonnette équipée d’une couchette : « Même s’il s’agit de modèles réduits, il fallait prévoir des temps de repos pour tenir sur une aussi longue durée », se rappelle Paul. Et puis, bien sûr, il y a la voiture - une Challenger d’origine suédoise, complètement remaniée par Jacky: châssis neuf, roues modifiées pour pouvoir être changées plus rapidement que la normale, direction solidifiée...

Le samedi 26 juin 1980, c’est le grand jour! Onze équipes lancent leurs bolides sur la piste. Après quelques péripéties – le démontage d’un carburateur à minuit, une partie de la course sous la pluie, Stig, le troisième pilote, tombé en panne de radio – les mois de préparation en amont de l’équipe constituée par Paul et Jacky portent leurs fruits: c’est la victoire! Ils l’emportent avec 4284 tours, soit 882,5 kilomètres, contre 4214 tours pour les deuxièmes et 4100 pour les troisièmes. Fin d’une belle aventure.

Stéphanie Benz

Aller à la deuxième partie.

En savoir plus:

Texte: Stéphanie Benz.
Photos: Georges.